GLOBAL ZENIT NEWS
Rome's Zenit News

 Fecha: 2011-11-20


La tentation de la vie facile


« Heureusement, a-t-il affirmé, que nous accueillons aussi des personnes diplômées de l’université : des médecins, des ingénieurs, ou des candidats formés en philosophie, etc ».

Mgr N’Koué a rappelé que « dans tous les cas, les racines d’une vocation échapperont toujours à l’analyse purement humaine » et qu’elles sont un « mystère entre Dieu qui appelle et l’âme qui répond ».

L’évêque a reconnu cependant que « cette situation pleine de promesses recèle encore bien des fragilités inquiétantes ». « Cette crise d’ordre moral et spirituel que le monde traverse aujourd’hui, a-t-il ajouté, ne nous épargne pas ».

« Ici, a-t-il expliqué, cette crise est liée au goût de la vie facile, aux questions de pouvoir, au relativisme éthique, au peu d’esprit de détachement, à la soif de positionnements juteux ».

Mais « il n’est pas interdit de penser que cette crise peut être salutaire », a-t-il poursuivi : « elle causera un renouveau sacerdotal grâce à la nouvelle évangélisation qui nous tient tant à cœur » à condition de « veiller au grain ».

L’évêque a annoncé en ce sens que « les évêques du Bénin et les supérieurs majeurs veulent reprendre en main la formation des prêtres et des consacrés ».

Mgr N’Koué a assuré que les responsables tiennent à relever le « défi » notamment « en fournissant au peuple des éducateurs qui soient surtout des missionnaires convaincus, des apôtres de feu »

Il faut, a dit l’évêque, « repartir de Jésus-Christ ». Il a affirmé également avec conviction qu’il y avait au Bénin un espoir « sûr » pour un « futur encadrement fécond. ».

« Un nouveau jour se lève, et déjà, a-t-il souligné, on aperçoit des séminaristes et des novices modestes, pauvres de cœur, qui ne demandent qu’à servir le peuple de Dieu, humblement, dans l’amour et la fidélité ».

« Santo presto ! »

L’évêque a remercié en ce sens Benoît XVI pour l’année sacerdotale de 2009-2010. Cette année a été pour eux source d’abondantes grâces, par l’intercession du saint Curé d’Ars, « dont le chapeau, a-t-il confié, est conservé précieusement ici dans ce séminaire ».

L’évêque de Natitingou s’est ensuite fait le porte-parole « de tous les séminaristes, tous les prêtres, tous les consacrés, toutes les consacrées, tous les fidèles, et les évêques » pour demander à Benoît XVI la béatification de Mgr Gantin : "Santo presto"!

Mgr N’Koué a nommé Mgr Gantin à plusieurs reprises, sous les applaudissements de la foule : Mgr Gantin parmi les « vaillants prêtres, grands pasteurs et éminents cardinaux » qui sont sortis du séminaire Saint-Gall, un « prélat de grande valeur » qui repose aujourd’hui dans une chapelle du séminaire.

Il a rappelé également le rôle historique prestigieux du séminaire Saint-Gall, premier séminaire d’Afrique, qui fêtera ses 100 ans en 2014.

A la suite de Mgr N’Koué, un séminariste a salué Benoît XVI. Il a présenté le séminaire en précisant les trois branches de la formation : propédeutique, philosophat, théologat. « A la date d’aujourd’hui, a-t-il précisé, il y a 340 petits séminaristes et 515 grands séminaristes ».


Benoît XVI a offert au séminaire une copie de la mosaïque représentant la Vierge « Mater Ecclesiae » – « Mère de l’Eglise » – placée par Jean-Paul II sur une fenêtre du palais apostolique en action de grâce pour la protection de Marie le 13 mai 1981.

Anne Kurian

Catholic.net Poll


Last week
Last month
Few months ago
Last year
Few years ago
Cannot remember
Have not confessed
   See Results
   Poll Archive




Most Popular